Télécharger gratuitement le guide PDF pour savoir comment tirer son lait rapidement.

Inscrivez votre adresse mail ci-dessous :

Arrêt de l'allaitement : le sevrage

L’allaitement dure environ pendant les six premiers mois de la vie de bébé. C’est ce que recommandent les experts. Les femmes peuvent, tout de même, continuer à allaiter tant que le bébé est dans sa première année ou même plus longtemps si elles le souhaitent.

Dans tous les cas, l’arrêt de l’allaitement ne se fait pas du jour au lendemain mais petit à petit et en douceur.

Les conditions de l’arrêt de l’allaitement

La mère doit arrêter l’allaitement lorsqu’elle en ressent le besoin. Si ce n’est plus un plaisir, ou qu’elle recommence à travailler. Les conditions de cet arrêt doivent être effectuées en douceur et dans des conditions optimales pour bébé.

Par exemple, il ne faut pas effectuer ce changement lorsque la vie du bébé est perturbée par un déménagement ou un voyage.

De plus, il faut que ce changement soit progressif. L’enfant devra s’adapter lentement en prenant un biberon par jour mais en continuant toujours à se nourrir au sein.

Pour que le changement soit aussi doux pour la mère, il vaut mieux supprimer les tétées où les seins sont les moins remplis, afin d’éviter l’engorgement.

Puis, plus les repas au biberon augmentent, plus la sécrétion de lait diminue.

Le sevrage de bébé : Comment procéder ?

Bien entendu, bébé est habitué à se nourrir au sein de sa mère. En effet, depuis le début de sa vie, il à l’habitude de tétée à la même heure et dans les mêmes conditions, le lait maternel. C’est pour cela que les parents doivent aider au sevrage du nourrisson.

Tout d’abord, il doit sentir que la décision est prise et ne sentir aucune hésitation de la part de la maman. Elle pourra y aller petit à petit et décider, par exemple, de commencer le sevrage en ne tétant qu’au moment de s’endormir. Le reste du temps, la mère doit être ferme et donner le biberon.

Cette décision peut être difficile à accepter pour le bébé. Ce n’est pas un drame et il faudra simplement le réconforter.

Concrètement, il faut faire attention à ce que le bébé n’ait pas trop faim ni soif afin qu’il ne réclame pas la tétée. Il vaut mieux procéder par petites collations tout au long de la journée plutôt que le laisser avoir très faim et réclamer sa tétée.

Pour passer au biberon, il faudra simplement y aller en douceur et laisser bébé s’habituer à la tétine du biberon. Logiquement, celle-ci est étudiée pour s’adapter parfaitement à la bouche de l’enfant et elle ressemble au sein. Il ne devrait y avoir aucun problème à passer de l’un à l’autre. Si c’est le cas, il faudra s’assurer que la tétine remplisse bien la bouche du bébé.

Certaines femmes aiment alterner sein et biberon, donc l’allaitement mixte. Si la femme reprend le travail par exemple, elle pourra donner le sein lorsqu’elle est à la maison et que le bébé la réclame puis quelqu’un peut lui donner le biberon lorsqu’elle n’est pas là. Ceci va aider à sevrer le bébé et également à éviter l’engorgement du sein. De plus, ceci est une technique qui peut d’ailleurs durer dans le temps. Si la femme reprend le travail mais qu’elle n’est pas prête (ni son bébé) à abandonner l’allaitement, l’allaitement mixte est un bon moyen.

Si bébé ne veut pas être sevré

Dans le cas où le nourrisson refuse d’abandonner l’allaitement, il y a quelques techniques et astuces à connaître. Tout d’abord, il ne faut pas le forcer à tout prix. S’il ne veut vraiment pas, il ne boira pas dans un biberon, verre ou autre. Il faut donc repousser le biberon à quelques jours et en attendant, réduisez le temps de tétée.

Puis, il peut aider de mettre son lait maternel dans un biberon. Le goût sera donc inchangé pour le bébé. Il faudra donc s’aider d’un tire-lait (manuel ou électrique).

Ensuite, il faut proposer au bébé un biberon lorsqu’il est en forme et non fatigué.

Enfin, il est conseillé de garder un contact physique lorsque la femme lui donne le biberon. De ce fait, l’enfant se sentira en sécurité et sentira sa mère près de lui comme au moment de l’allaitement.

L’arrêt de l’allaitement est donc une étape à passer pour la mère comme pour l’enfant. Il n’y a pas de raison que cela se passe mal si la mère agit en douceur et avec précaution en habituant le bébé petit à petit.

Il existe dans le commerce du lait qui va correspondre à l’âge de bébé et celui-ci peut très bien s’en accommoder.